La BCE sur les radars de l’euro cependant l’élection française reste le facteur clé

La BCE sur les radars de l'euro cependant l'élection française reste le facteur clé

Prévision fondamentale pour la paire EUR/USD : Neutre

– L’euro est rapidement monté la fin de la semaine passée suite au resserrement des écarts du rendement français-allemand, grâce à l’effondrement de la campagne du candidat centre droit François Fillon.

-La réunion de la BCE la semaine prochaine semble n’être rien d’autre qu’une formalité, aucun changement prévu sur les taux principaux ou sur le programme d’assouplissement quantitatif ; les nouvelles prévisions du personnel sont cependant attendues.

– Le positionnement sur le détail continue d’indiquer que l’EUR/JPY et l’EUR/USD pourrait effectuer un rallye.

L’euro, malgré le fait d’avoir été bas pendant la majeure partie de la semaine, a terminé le vendredi sur une note très positive, clôturant les marchés contre tous ses principaux homologues. Le bref intermède que l’EUR/USD a eu en dessous de 1.0500 jeudi a été rapidement annulé par un important développement du côté de l’élection française, qui demeure le facteur principal pour toutes les paires avec l’euro. L’EUR/USD a terminé la semaine à +0,56 %, tandis que l’EUR/NZD, la meilleure paire de l’euro, a terminé à +3,02 %.

Nous avons précédemment mentionné que l’endroit à surveiller pour découvrir le stress du marché autour de l’élection française est l’écart du rendement français-allemand sur 10 ans. Après avoir clôturé le 24 février à 74,2 points de base, l’écart s’esf réduit vendredi, terminant la semaine à 58,5 points de base. Le signal est clair : moins l’on a de candidats légitimes dans la course, plus élevées sont les chances que le Front national de Marine Le Pen soit battu. Avec la collecte de plus de preuves que la campagne du candidat du centre droit François Fillon se détériorait, il s’avérait que la liste des candidats se réduit pour ne porter que le nom du technocrate Emmanuel Macron et de la populiste de l’extrême droite Marine Le Pen. Dans les sondages du mois passé, Macron dépassait régulièrement Le Pen avec une marge de 58-42 ou 60-40. Le retrait d’un risque de perte lié à un « Frexit » donnera certainement un coup de pouce à l’euro.

Alors que les élections néerlandaises sont prévues pour le 15 mars prochain, elles ont eu une faible influence sur la devise unique. En revanche, tandis qu’on surveille les écarts du rendement français-allemand comme étant un indicateur de l’anxiété du marché, nous ne devons pas perdre de vue la réunion de politique prochaine de la Banque centrale européenne ce jeudi. Tandis que la BCE va publier les nouvelles projections du personnel (SEP) attendues jeudi, la marge pour que la BCE agisse à cette réunion, d’une façon ou d’une autre, semble très réduite.

Il est juste de souligner que les les données économiques se sont améliorées progressivement ces dernières semaines, au-delà des attentes consensuelles d’une grande marge. L’indice de surprise économique de Citi pour la zone euro a terminé la semaine passée à +70.0, plus haut par rapport au +55.9 d’il y a un mois. De l’autre côté, malgré le fait que l’IPC de l’Allemagne et de la zone euro est de +2%, le swap d’inflation 5 ans dans 5 ans, l’une des mesures d’inflation préférée du Président Draghi, est retombé la semaine passé, terminant à 1,705 % la fin de la semaine passée par rapport au 1,774 % d’il y a quatre semaines.

Il est probable que le Président de la BCE Mario Draghi compense son optimisme au sujet des données économiques à court terme avec les préoccupations à long terme au sujet de la scène politique en Europe et l’inflation qui a à peine commencé à afficher des signes de vie proche de la cible à moyen terme . De même, il semble probable qu’il minimisera l’importance de la foi de la BCE en le fait que l’inflation reviendra de manière significative, afin de ne pas pousser le marché à craindre que la BCE retire la liquidité à un rythme plus rapide que prévu ; le « rétrécissement » de la BCE équivaut toujours à plus de 500 milliards de dollars destinés à la dette souveraine européenne achetée jusqu’à la fin de l’année. CV

Consultez les prévisions de DailyFX sur le trading de l’année 2017 et du premier trimestre de 2017

Laisser un commentaire