Le dollar américain peut chuter davantage à l’approche de l’Investiture de Trump

Le dollar américain peut chuter davantage à l'approche de l'Investiture de Trump

Prévision fondamentale pourle dollar américain : Neutre

Le dollar américain est exposé à davantage de pertes avec le revirement du Trump trade’

L’investiture très prochaine peut attiser les craintes du marché autour de l’incertitude politique

Selon les propos de Yellen, la reprise de l’IPC a invraisemblablement fait renaitre l’intérêt autour des hausses des taux

Comment se comportera le dollar américain au premier trimestre Consultez nos prévisions ici!

Le dollar américain a chuté la semaine passée alors que le dénommé Trump trade’ un fourre-tout pour toutes les fluctuations qui ont suivies l’élection présidentielle américaine reprend son cours comme prévu. Le billet vert a principalement été sur la défensive depuis que le calendrier affiche 2017, en se contentant d’un bref répit après que les données ont révélé une soudaine forte reprise de la croissance du salaire en décembre.

Alors qu’on entre dans la nouvelle année, le discours remplaçant envisageait accélérer la croissance et stimuler l’inflation alimentée par une forte dose de stimulus fiscal défendu par le Président élu. Ceci incitera la Fed à emprunter la voie de l’augmentation de taux plus abrupte. Sans surprise, ceci s’est avéré être massivement en faveur du billet vert et l’a propulsé au plus haut niveau en 14 ans.

La raison est revenue au début de janvier et l’optimisme a baissé alors que les marchés remettaient en question les mouvements vers les extrêmes relatives sur la base d’une plateforme fiscale qui était largement inconnue. Significativement, les investisseurs étaient des vendeurs volontaires du dollar américain après la publication ducompte rendu de la réunion du FOMC prudemment libellé mais a découragé l’achat à travers un flux constant de commentaires fermes une semaine après.

La déception des traders par le manque de précision lors de la première conférence presse de Mr Trump est également compréhensible dans ce contexte. Cet état des choses peut néanmoins s’approfondir alors que l’anxiété à propos de l’avenir encore flou devient plus urgente à l’approche de l’Investiture présidentielle le 20 janvier. À cette heure bien avancée, il faudra probablement un effort herculéen pour contrer tous les doutes des marchés avant la prestation de serment.

La Présidente de la Fed, Janet Yellen, est notoirement mesurée dans ses propos. ¨Par conséquent, il est peu probable d’allumer la flamme des spéculations autour du taux d’intérêt avec quelques discours en Californie la semaine prochaine. Entre-temps, une reprise de l’inflation de l’IPC des gros titres devrait dépasser considérablement l’accélération projetée à un taux annuel essentiel de 2,2 % pour gagner toute l’attention du marché.

En fin de compte, cet état des choses est de mauvais augure pour la devise de référence, du moins sur le court terme. La politique fiscale à part, la Fed demeure la seule devise majeure de la banque centrale qui prévoie un resserrement considérable et le mouvement de fin 2016 peut pourtant être présenté comme pressant. Cette situation indique une trajectoire généralement haussière pour le dollar américain au cours des mois à venir. Cela peut tout de même prendre un certain temps avant que cette tendance centrale se réaffirme.

Laisser un commentaire