Le dollar australien peut souffrir de la réapparition des prévisions de réduction de taux par la RBA

Le dollar australien peut souffrir  de la réapparition des prévisions de réduction de taux par la RBA

Prévision fondamentale pour le dollar australien : Neutre

La RBA peut raviver les prévisions de réduction du taux, punissant ainsi le dollar australien

Les chiffres de PIB pour le troisième trimestre peuvent augmenter la pression de vente du dollar australien

Le référendum italien et la décision sur l’appel du Brexit peuvent provoquer l’aversion au risque

Le risque événementiel national revient sur le devant de la scène pour le dollar australien la semaine prochaine. Plus précisément, la RBA devra effectuer une annonce de politique monétaire et les chiffres de PIB pour le troisième trimestre sont prêts à franchir la ligne.

Il est largement prévu que la banque centrale maintienne une attitude attentiste. En effet, la probabilité déjà prise en compte par le marché d’un changement de taux ressortant des taux de l’OIS est d’à peine 1 pour cent. Ceci braque les projecteurs sur la déclaration qui accompagne l’annonce, car les investisseurs essaient de deviner quelle sera la prochaine étape des autorités.

Les nouvelles économiques australiennes se sont brusquement dégradées avec les prévisions consensuelles au cours du mois passé. Entre-temps, les rendements des obligations d’Etat ont brusquement augmenté au milieu de la débandade de l’obligation mondiale au lendemain de l’élection présidentielle américaine étant donné que les prévisions de plus en plus fermes d’une augmentation de taux par la Fed avaient envoyé le flux de capitaux dans les actifs en USD.

Tout bien considéré, cet état des choses peut raviver un appétit pour l’allègement à la RBA. Le discours suggérant un tel scénario dans la déclaration de politique peut peser sur le dollar australien, car les pronostics des traders pour un statu quo pour les 12 prochains mois réajustent les portefeuilles pour l’adoption d’une posture « dovish ».

Les données du PIB pour le troisième trimestre peuvent renforcer cette dynamique. Le rapport devra indiquer si l’économie a connu une augmentation de seulement 0,2 pour cent au cours des trois derniers mois allant jusqu’en septembre. L’on constate une baisse à 2,5 pour cent du taux de croissance de la tendance d’année par année. Pris ensemble, l’on obtient une plus faible performance depuis mi-2015.

Les importantes évolutions à l’international peuvent également émerger comme des facteurs de prix. En effet, l’aversion au risque pourrait apparaître si les Italiens votent « non » à un référendum constitutionnel tenu le weekend ou si la Cour suprême britannique annule sur appel une demande pour l’approbation par le Parlement du Brexit déclenché plus tôt.

Les deux résultats pourraient ne présager rien de bon pour l’unité australienne sensible au sentiment étant donné qu’un changement du marché en faveur des actifs refuges se traduit en perte pour les devises à haut rendement. Il va sans dire qu’un vote du « oui » en Italie et l’échec de l’appel du gouvernement britannique peuvent améliorer le sentiment et produire des résultats positifs.

Découvrez nos guides de trading afin d’apprendre à trader sur les marchés financiers

Laisser un commentaire